Rome : La dolce vita made in Italy

Le colise, Rome, Italie

Après le nouvel an 2015 à Saint-Pétersbourg, nous avons décidé avec PiouPiou de nous envoler pour l’Italie afin de fêter l’arrivée de 2016. Destination Rome !

Nous avons loué un petit appart tout mignon près de la Gare de Termini sur Airbnb, plus économique et plus simple pour rejoindre le centre-ville. Avec un peu d’organisation en amont, nous avons pu visiter les spots touristiques sans trop d’attente… Et heureusement, car même si le soleil était de la partie, les températures étaient peu amicales.

rome-tevere

Rome – Jour 1 :

Arrivés à Rome vers 11h, nous avons déposé nos valises à l’appart, fait connaissance avec Paolo, notre hôte romain. Et ensuite, à la découverte du centre avec notamment Piazza Venezia, le Colisé et la fontaine de Trevi. Il y avait beaucoup de monde, et les touristes parlaient français à chaque coin de rue… Un dépaysement limité. Après avoir déjeuné, nous sommes retournés a casa pour une petite sieste, la nuit avait été courte.

Rome – Jour 2 :

Direction le Vatican et ses musées. Une vraie découverte que je recommande. Puis visite de la Piazza San Pietro et la Piazza Navona et balade le long du Tevere. Et un peu de vélo dans le jardin du Pincio. Une vue imprenable sur la città romana !

Rome – Jour 3 :

Mission Colisée avec la visite de l’amphithéâtre, puis des forums et du Palatin. On se dégourdit les jambes avec une balade dans les grandes places de la ville : Popolo, Campo dei fiori et ça a aussi été l’occasion de fêter le réveillon au Circo Massimo avec un concert en plein air.

Rome – Jour 4 :

Petite grasse matinée et direction le Trastevere pour une promenade sur le Janicule avec là aussi une jolie vue sur Rome.

Bilan de ce périple à Rome :

Rome est une ville pleine d’histoire, en témoigne son architecture et ses vestiges romains. C’est indéniable ! J’ai adoré les murs roses et oranges typiquement méditerranéens, les petites rues biscornues, les parcs à la vue imprenable sur la ville et ses célèbres places. Après, elle reste très touristique et certains quartiers sont probablement davantage peuplés de non-italiens que de véritables ritals… C’est un peu comme si toute la ville en elle-même était un site touristique.

Share This:


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright 2016 - Emilie from Paris